Centre du Vietnam : Hue et Hoi An

13/11/15

Après une bonne dizaine d’heure de bus couchette, nous voici arrivés à Hué (à prononcer « ouyé »). Ville-étape pour nous plutôt qu’une ville coup de cœur. Souhaitant aller profiter des plages paradisiaques de Hoi An, l’arrêt à Hué nous a surtout permis d’éviter de faire 14h de bus d’affilée…

Nous prenons nos quartiers dans une charmante guesthouse tenue par un pti jeunot avec sa tante. S’occuper d’une guest au Vietnam, c’est souvent une affaire de famille. On descend de nos chambres pour explorer les environs.

Le petit jeune de l’accueil propose à Aurélien d’effectuer un bras de fer (La France a perdu ce jour là, la revanche bientôt :) tandis que Sylvain se fait tripoter les bras. Après cette première rencontre quelque-peu tactile, on part à la découverte de Hué!

Cette ancienne capitale impériale du Vietnam traversée du Nord au Sud par la Rivière des Parfums est envahie par une circulation abondante et anarchique. On franchit le large pont métallique de Traig pour atteindre le coeur de la cité. Des remparts de pierre entourent la partie la plus ancienne de la ville. On croise un bombardier ainsi que des chars : Hué garde les souvenirs et les cicatrices des nombreuses guerres qui se sont succédées durant deux siècles.

Les Français ont presque entièrement détruit la cité à la fin du XIXeme siècle. Les Américains quant à eux ont bombardé maintes fois Hué durant la guerre du Vietnam.

Exploration des environs de Hué

Le bus, le bateau, le tuktuk, c’est bien pratique… Mais on commence à s’empâter!!! Il est grand temps pour nous de reprendre une activité physique digne de notre exploit népalais. Nous voici donc parti sur les routes, à bicyclette, pour découvrir les environs d’Hué.

Au programme : quelques suées, une circulation vietnamienne nous rappelant rapidement qu’on est en Asie, des mains pleines de graisses à cause d’une chaîne mal tendue, bref, on s’amuse!

A l’assaut des temples qui bordent la région, nous visitons dans un premier temps la pagode de la dame céleste. Située sur une butte aux bords de la rivière des parfums, elle offre une vue magnifique sur l’horizon. Un grand escalier pentu permet d’accéder à l’édifice.

En dehors des chinois surexploitant leur smartphone pour prendre un selfie, il règne dans ce temple bouddhique un calme et une sérénité incroyable. Nous enlevons nos chaussures pour pénétrer dans le bâtiment principal. Un magnifique bouddha joufflu nous accueille avec un large sourire bienveillant.

On reprend nos bécanes à pédales pour se diriger vers le tombeau de Tu Duc. Situé à 8km de Hué (hé oui on a beaucoup pédalé!), entouré par une immense forêt de pins et protégé par une immense muraille en pierre, nous découvrons ce lieu enchanteur. Un petit lac surplombé par un pavillon sur pilotis attire notre oreille : un groupe de musique traditionnelle enchante lui aussi les lieux. Le tombeau du roi est majestueux.

Nous terminons la journée par une ballade dans l’arrière campagne de Hué. Nous tombons au hasard sur des ruines d’un vieux temple. Juliette, en parfaite Lara Croft, tentera une exploration qui s’avérera infructueuse : tout est verrouillé… On se contentera de la vue extérieure.

On repart dès le lendemain matin pour rejoindre Hoi An….

 

14/11/15

On se réveille avec effroi : notre fil d’actu facebook nous fait vite comprendre que Paris a été attaqué. On a beau être à des milliers de km de notre pays, on s’en retrouve pas moins profondément touchés, blessés et inquiets par cet horrible attentat. Nous aurons l’occasion d’en discuter de nombreuses fois avec des vietnamiens qui qualifieront eux aussi cet acte « d’horrible « .

On continue bien évidemment notre aventure en suivant les infos de très près.

 

Hoi An

On va pas vous le cacher, on a adoré Hoi An!

Situé à 130km de Hué, Hoi An est une étape parfaite pour glander sous un cocotier avant de descendre un peu plus au Sud du Vietnam.

Véritable ville coloniale inscrite au patrimoine mondial de L’UNESCO, elle mélange plusieurs styles architecturaux : le japonais, le chinois ainsi que le français. Le centre-ville est traversé par une petite rivière apportant un peu de fraîcheur sous ce soleil de plomb.

Pour continuer sur notre effort sportif, on loue une nouvelle fois des vélos afin de rejoindre les belles plages de sable fin. C’est notre première bronzette et on en profite! Les vagues sont monstrueuses!

Après une après-midi farniente, on se perd en soirée dans les rues du centre-ville. Un marché de nuit anime la rue principale : de nombreux handicrafts, des bijoux, des lampions…

Les bars longeant la rivière nous offrent une musique de très bon goût (humhum), ainsi que des cocktails aussi réussis qu’un premier tour aux élections régionales…

 

15/11/15

Pour ce deuxième jour à Hoi An, on décide d’aller se balader au marché de jour. Ce marché local nous offre un concentré de vie locale : des petites échoppes vendent une multitude de poissons frais, de fruits et légumes, de bibelots pour touristes, y’en a pour tous les goûts.

Les filles en profitent pour se faire tailler une robe sur mesure auprès d’un tailleur local.

On décide d’aller se rebaigner une dernière fois avant de retrouver plus tard le soir notre passion : le BUS DE NUIT.

Passion Bus de Nuit !
Passion Bus de Nuit !

La suite au prochain épisode !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *