7 jours dans la frénétique capitale bolivienne : La Paz

Du 17 avril au 24 avril 2016

 

Après 7 heures de bus « cama », nous débarquons enfin à La Paz, la capitale la plus haute du monde qui s’étend sur les flancs des montagnes de 3200m à 4000 m d’altitude ! Nous sommes rapidement plongés dans la frénésie et l’animation de cette ville grouillante de vie. La circulation infernale, les marchés hauts en couleurs et le monde… une vrai petite fourmilière à la démographie exponentielle qui a pourtant un charme fou !

 

Niveau logement il y a l’embarras du choix. De l’auberge de jeunesse qui ne dort jamais à la guest aux chambres sans fenêtres nous avons bien dû visiter la moitié des hôtels répertoriés dans notre routard avant de tomber sur l’Hotel Nuevo Sol. Un peu plus cher que la moyenne mais super bien situé dans la ville haute avec des chambres propres et de vrais matelas… ! Un petit luxe après les matelas en mousse de Sucre et les chambres humides de Cochabamba !

 

Les 2 premiers jours sont consacrés à la découverte des petites rues de la ville, de ses dizaines de boutiques de souvenirs, de ses restaurants… et oui on en profite aussi pour manger autre chose que des plats frits et du dulce de leche ! La Paz est un véritable carrefour pour les voyageurs au long cours. Nous recroisons Susanna, l’allemande rencontrée quelques jours plus tôt lors de notre trek dans le cratère de Maragua, Sergio, notre ami espagnol avec qui nous avions exploré le nord Argentin et même Adrian notre acolyte américain rencontré au Népal ! Un vrai plaisir de tous les revoir et de partager de nouveaux moments avec eux !

 

 

Le 19 avril, Sylvain part escalader les 6088m du Huyana Potosi en compagnie d’un guide expérimenté. Il avait réservé la veille son expédition. Son ascension durera 3 jours et 2 nuits mais vous en saurez plus dans le prochain article !

 

C’est donc à 3 que nous continuons de visiter La Paz et ses alentours !

 

Nous profitons de la présence de Sergio et d’une amie pour visiter ensemble la « Valle de la Luna ». Décidément, c’est déjà la troisième vallée de la Lune que nous visitons en Amérique Latine.

Au creux de ce canyon, sur plusieurs km de long se dressent d’énormes pitons rocheux blancs. Un chemin balisé a été aménagé pour pouvoir observer ces curiosités géologiques de plus près. De retour en ville, nous laissons repartir Sergio et son amie. Leur périple continue vers Copacabana, au bord du lac Titicaca que nous rejoindrons bientôt.

 

 

Le reste de la journée est consacrée aux emplettes ! Cindy et Juliette visitent les boutiques de la ville à la recherche de souvenirs et de cadeaux, au grand désespoir d’Aurélien !

 

Le lendemain matin nous prenons la direction du fameux marché des sorcières ! Ce que nous pensions être un grand marché à ciel ouvert n’est finalement que quelques boutiques alignées dans une rue étroite. Mais cela vaut quand même le détour ! On découvre avec beaucoup de curiosité et un peu de dégout les potions, herbes, insectes séchés et surtout fœtus de Lama, pendus à l’entrée des boutiques. Encore aujourd’hui les fœtus de Lama sont enterrés sous chaque nouvelle construction comme offrande à la Pachamama, déesse de la terre.

 

En soirée, nous décidons nous aussi de prendre un peu de hauteur et d’observer la ville du haut du téléphérique qui rejoint La Paz à El Alto. L’installation de plusieurs lignes de téléphériques en 2014 a bouleversé la vie des habitants de El Alto qui peuvent aujourd’hui rejoindre le centre de la capitale en moins de 10 minutes. A La Paz, les quartiers les plus pauvres se trouvent en hauteur et les riches habitent en contrebas, là où les conditions climatiques sont bien plus favorables.

 

Notre petite cabine nous élève doucement dans les airs et petit à petit les sommets majestueux des montagnes se dessinent au loin. La lumière du soleil couchant leur donne une couleur orangée, un peu surréaliste. On aperçoit le mont Illimani, le Codoriri et le Huayna Potosi, comme des géants qui protègent la ville. La vue est réellement impressionnante en face de ces sommets immenses et de cette capitale encastrée entre les plus hautes montagnes de la Bolivie. Nous restons jusqu’à ce que la nuit tombe pour observer les étoiles et les lumières de la ville. Un moment magique et un peu hors du temps.

 

 

Le lendemain, nous sommes contents de retrouver Sylvain, en forme, qui a réussi son ascension malgré le froid, la neige et la glace. Trop fort !

 

Adrian nous apprend qu’il arrive à La Paz le jour suivant ! En Amérique Latine depuis quelques mois déjà, il n’a pas mis longtemps à nous rattraper. Nous réservons avec lui notre descente en VTT sur la route de la mort. Empruntée il y a quelques années par des camions et des voitures, cette route fut longtemps considérée comme la plus dangereuse du monde. Plus de 40 km de descente sur une piste caillouteuse et des paysages incroyables… on vous raconte cette aventure dans un prochain article !

 

Notre séjour dans cette capitale étourdissante se termine en beauté, autour d’un diner au « café del mundo » avec notre ami Adrian. On le quitte une nouvelle fois mais qui sait, nous le recroiserons peut-être au Pérou !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *