Une métropole vivante : Santiago

Santiago, aussi appelée Santiago du Chili est la capitale du pays. La population s’élève à plus de six millions d’habitants. Une bonne partie des habitants du Chili habite dans la capitale. Le reste des chiliens vit à l’extrême nord (région désertique) et à l’extrême sud (région des lacs et patagonie) du pays .

Lundi 7 mars

En milieu d’après-midi, Geoffroy nous fait découvrir Santiago.

On escalade la colline Santa Lucia dans le centre historique. Elle nous offre un joli point de vue de la ville.

 

Ensuite, nous passons devant la Moneda, bâtiment qui servait à l’origine pour frapper la monnaie. Aujourd’hui, ce palais sert de bureau à la présidente actuelle et ses ministres.

La Moneda
La Moneda

Au coeur de la ville, la Plaza de armas (place d’armes).

Plaza de armas
Plaza de armas

Cette place marque un temps fort dans l’histoire du Chili : elle fut bombardée sur les ordres de Pinochet (président et surtout dictateur pendant 17 ans) lors d’un coup d’état le 11 septembre 1973. Refusant de se rendre, le président légitime (Salvador Allende), se suicide dans le palais de la Moneda.

Autour de cette place, une immense cathédrale (ça change des temples bouddhiques) se dresse sous nos yeux. On jette un coup d’oeil à l’intérieur. Première cathédrale visitée avant une longue série en Amérique latine.

Notre immersion dans la capitale fut courte mais elle nous a laissé le temps de flâner dans quelques quartiers animés, de découvrir la danse traditionnelle chilienne.

     

Et surtout de goûter notre premier « alfajor ». Cette pâtisserie se compose de deux ou plusieurs biscuits réunis par un remplissage de « manjar » (crème à base de lait concentré ressemblant à la confiture de lait ou encore au caramel) et nappé de chocolat. L’alfajor est donc très sucré et peut être vite écoeurant ! Certains d’entre nous l’ont tout de même très vite apprivoisé…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *