3 jours dans le canyon de Colca

Aujourd’hui, direction le Canyon de Colca !
Situé dans les vallées désertiques au nord d’Arequipa il est l’un des canyons les plus profonds du monde (3270 m). Il n’en fallait pas plus pour nous donner envie d’en découvrir ses secrets !

Jour 1 : Arequipa > Cabanaconde > Llahuar

C’est à 3h du matin les yeux encore embrumés de sommeil que nous prenons le bus cahotant qui nous mène jusqu’au départ de la randonnée. 3 jours de trek pour s’immerger au cœur des profondeurs rocailleuses du canyon !
Après 5h de trajet sans avoir fermé l’œil, on nous dépose dans le village de Chivay pour prendre un petit déjeuner sommaire avant de faire un deuxième stop à la Cruz del Condor. Point de vue majestueux sur le canyon et ses fameux Condors ! Ces grands rapaces survolant les montagnes rouges à la recherche de proies sont impressionnants !

Il est 10h, nous sommes arrivés à Cabanaconde, ville de départ des excursions dans le canyon. Sur la place du village, des femmes portant le chapeau traditionnel de la région fait à base de peau de Lamas et cousu à la main nous saluent.

Nous partons à l’assaut de ce canyon, en autonomie, avec notre déjeuner et nos bouteilles d’eau pour ce premier jour. Les premiers kilomètres sont relativement plats mais le chemin se transforme vite en descente interminable sous une chaleur écrasante.

Notre objectif de la journée : rejoindre le village de Llahuar, situé en contrebas.

Au loin, les chemins zigzagants à travers les montagnes nous donnent une bonne idée de la route qu’il reste à parcourir. A mi-chemin, quelques maisons forment timidement un village qui semble sortir de nulle part et où les voyageurs assoiffés peuvent se ravitailler en eau potable. Une dernière descente sur des cailloux glissants nous mène à notre destination finale pour cette première journée : Llahuar.

Heureux d’être enfin arrivés, on nous présente nos cabanes en bois qui nous serviront de chambre pour la nuit. Bien que très sommaire, le lieu dégage de bonnes ondes ! A peine le temps de se poser, on file se détendre dans les piscines naturelles, quelques mètre plus bas. Car oui, Llahuar est réputé pour ses sources d’eau chaudes encore « authentiques » et nous ne sommes pas déçus : arrivés sur les lieux nous sommes tous seuls ! Le canyon se dresse face à nous et l’eau des piscines se confond presque avec la rivière un peu plus bas… Splendide!

Jour 2 : Llahuar > Oasis de Sangalle

Au départ de ce deuxième jour, un chien décide de nous tenir compagnie jusqu’à notre prochaine destination : l’oasis de Sangalle. Comme souvent en Amérique du sud, les chiens en liberté accompagnent les voyageurs, comme pour leur montrer la route à suivre. Le dénivelé ne leur fait pas peur !

Avant de rejoindre le chemin qui nous emmènera à l’oasis, nous devons remonter une partie du trajet effectué la veille. Nos genoux s’en rappellent encore… On atteint assez rapidement le petit village perdu pour acheter notre ration d’eau de la journée « Dos botellas de agua por favor ! ». On coupe facilement à travers champs pour éviter la route de jeep très sinueuse et nous prenons le temps de profiter des magnifiques paysages que nous offre le canyon : les montagnes qui plongent dans la rivière et les petits villages accrochés aux flancs des géants de pierre…un petit air de Népal :)

Après plusieurs km nous arrivons au village de Malata. En contrebas, l’oasis de Sangalle nous fait de l’œil. La végétation luxuriante et les piscines à l’eau turquoise contrastent fortement avec l’ambiance désertique du canyon. De quoi nous redonner l’énergie nécessaire pour entamer une longue descente sous un soleil de plomb et pas un brin d’ombre !

Il doit être 12h30 lorsque nous atteignons le village. On s’arrête à la première guest venue ! Des petits bungalows dans le fond d’un jardin nous accueilleront pour la nuit. Et c’est au dîner que nous mesurons l’ampleur touristique du lieu ! Des dizaines de personnes envahissent la pièce principale. Ca crie, ça danse, Michel le moustachu joue de la guitare…! Nous rejoignons notre petite cabane en bois vers 21h, exténués pour se réveiller quelques heures plus tard…

Jour 3 : Oasis de Sangalle > Cabanaconde

4h45… Début des hostilités.
Objectif du jour : rejoindre la ville de Cabanaconde, 1200m de dénivelé plus haut pour finir notre boucle de 3 jours. Armés de nos lampes frontales, nous sommes les premiers à entamer la montée. Il fait nuit noire, il faut trouver notre rythme sur les premiers mètres. A 6h le soleil pointe le bout de son nez au-dessus des montagnes. La lumière dévoile peu à peu l’immensité du canyon, grandiose !

Après beaucoup d’efforts, de fruits secs dévorés et de photos pour capturer ce beau lever de soleil, nous arrivons à Cabanaconde. Et la boucle est bouclée !

A peine le temps d’engloutir un petit déjeuner bien mérité sur la place principale, nous grimpons dans le premier bus, retour vers Arequipa.

Notre prochaine destination : Cuzco et le Machu Picchu !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.