On a testé pour vous : l’hôpital Bumrungrad !

Samedi 5 décembre 2015

 

Depuis notre virée à Phnom Penh, Sylvain ne se sentait pas dans son assiette : fièvre et grosse fatigue !

 

Avant le début de notre tour du monde, nous avons eu une consultation avec un médecin au centre de vaccination du CHU de Nantes. Ce spécialiste des maladies tropicales, nous avait conseillé de consulter au plus vite en cas de forte fièvre sur plus de deux jours. Pourquoi ? Afin d’éliminer rapidement l’hypothèse d’un paludisme ou d’une autre maladie tropicale pas très réjouissante. A savoir : un paludisme foudroyant peut tuer en quelques heures. Un conseil, n’attendez pas !

 

Après deux jours à supporter la chaleur étouffante d’Angkor, l’état de Sylvain ne s’améliore pas : 39 degré de température et une allure de zombie en face de moi ! Je décide donc sans trop tarder de partir à la recherche d’une agence qui pourrait encore avoir de la place dans un bus en direction de Bangkok. Ca tombe bien, cette ville était notre prochaine destination !

 

Nous voici parti pour 8h de bus. On passe la frontière sans galère et on arrive enfin dans l’immense capitale thaïlandaise. On se pose rapidement dans une guest pour se délester de nos gros sacs. On prend ensuite un taxi. Ce dernier avance à l’allure d’une tortue. Normal, le 5 décembre est la date d’anniversaire du roi de Thaïlande. A Bangkok, la zone du centre ville est le théâtre d’une multitude de manifestations : danses, concerts, feux d’artifices… Bref, c’est le jour où il ne fallait pas circuler. Le taxi nous dépose devant ce qui semble être un hôtel cinq étoiles. Et non, on ne rêve pas, nous sommes devant le « Bumrungrad International Hospital ». Cette clinique privée est considérée comme l’hôpital le mieux réputé d’Asie du sud-est. Les matériaux sont nobles, tout est extrêmement moderne. Le hall d’accueil ressemble à un hall d’hôtel de luxe. Un magnifique sapin de noël se dresse devant nos yeux.

 

 

On se dirige au deuxième étage pour faire l’admission de Sylvain. On remarque au passage un Mac Donald : quel comble de croiser un fast food en plein coeur d’un hôpital !

 

Après sa consultation auprès d’un médecin, ce dernier décide de l’hospitaliser afin de réaliser des examens complémentaires et ainsi poser un diagnostic.

 

Nous voilà perché au onzième étage dans une chambre que je pourrais qualifier d’appartement privatif. Seul le lit médicalisé nous rappelle que nous sommes dans un hôpital. Syl enfile une petite tenue bleue, il ne tarde pas à avoir sa première prise de sang et à être perfusé. Je passe donc la nuit à ses côtés dans un canapé très confortable avec une vue imprenable sur les grattes ciel de Bangkok.

 

 

Dimanche 6 décembre, au petit matin, on reçoit les résultats du bilan sanguin. Tout est négatif : ouf ! Pas de palu ni de dengue à l’horizon. Cependant, on ne sait toujours pas ce qu’il a. Il passe une radio pulmonaire.

 

Le lendemain, un second médecin pose enfin le diagnostic : influenza B. Hein, c’est quoi ce truc ? Un rapide tour sur Google nous fait rapidement comprendre que c’est simplement la grippe. Rassuré, on espère pouvoir sortir le plus tôt possible. Etant toujours faible et contagieux, le médecin décide de l’hospitaliser quatre jours.

 

 

Durant ce séjour nous avons apprécié une qualité de service remarquable avec un personnel souriant, compétent, disponible et surtout maîtrisant un minimum l’anglais.

 

Trois infirmières pour Sylvain
Trois infirmières pour Sylvain

 

On notera aussi la réactivité de notre assurance voyage CHAPKA pour la prise en charge intégrale des frais médicaux.

 

Mercredi 9 décembre, c’est le départ ! Il est temps pour nous de rejoindre nos compagnons de route préférés :) et de poursuivre l’aventure…

2 commentaires sur “On a testé pour vous : l’hôpital Bumrungrad !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *