Un peu d’histoire à Ho Chi Minh…

Jeudi 19 novembre

On arrive à 5h du mat à Ho Chi Minh. Les guesthouses sont encore fermées : on se pose dans un bar. La ville se réveille vers 6h30, les mecs partent à la recherche d’une guest. On y passera la matinée à dormir. Après cette nuit difficile dans le bus, rien ne vaut un bon Mac Do pour se réveiller !

   

Mmmh !
Mmmh !

Petit retour en arrière dans l’histoire, nous partons dans l’après-midi visiter le « musée des Vestiges de la Guerre ». Beaucoup de touristes et de groupes scolaires vietnamiens font le déplacement. Au départ, il s’appelait « musée des crimes de guerres américains » mais le nom a été changé pour ne pas les « heurter »…

La visite est intéressante, des dizaines de photos prises par des journalistes de l’époque montrent les horreurs de cette guerre qui a duré plus de 10 ans (1963 à 1975).

Une pièce entière est consacrée à « l’agent orange », ce produit chimique qui a été dispersé par les américains afin de dévaster des forêts et cultures entières dans le but de priver les troupes vietnamiennes de nourriture et de découvrir leurs zones militaires.

Ce produit contenait du dioxine, poison pour la végétation mais pas seulement ! Il y a aussi eu des conséquences à long terme sur la population : cancers des poumons, maladies de peau, attaques du système nerveux…

De nombreux nourrissons sont nés avec d’importantes malformations physiques et mentales. Deux à quatre millions de personnes ont été touchées.

On apprend aussi que c’est lors de la fin de cette guerre que la ville nommée anciennement « Saïgon » a perdu son nom et a été rebaptisée « Ho Chi Minh » au profit du nom de leur ancien homme d’Etat, militant communiste, qui s’appelait Ho Chi Minh.

Ensuite, nous sommes passés dans l’avenue « Nguyên Huê », les Champs Elysées de la ville ! Cette avenue longue de 750 mètres relie l’hôtel de la ville à la rivière. On y trouve de nombreuses boutiques et hôtels de luxe. Nous longeons la rue et on s’arrête devant une tour ultra moderne : la Bitexco Tower, la plus haute du Vietnam (62 étages, 262 mètres). On se laisse propulser au 49 ème étage pour admirer la vue à 360° de la ville et boire un verre. C’était chouette !

Vendredi 20 novembre

Lors de notre petit déjeuner dans la guest, une voyageuse nous interpelle pour connaître notre programme de la journée. C’est une allemande de 26 ans, Maria, qui voyage seule depuis septembre.

Nous comptions prendre un bus pour Can Tho (delta du Mékong). Elle se joint volontiers à nous. Nous achetons directement notre ticket de bus à la compagnie locale, Futa Bus, cela coûte moins cher que de l’acheter dans une agence. Nous voilà de nouveau dans un bus pour environ 5h de trajet…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *