Comment Voyager en Nouvelle-Zélande ?

Petite pause dans nos articles pour vous expliquer comment nous avons voyagé en Nouvelle-Zélande, ce qu’il faut savoir et quelques astuces pratiques !

Durée du séjour et formalités :

Nous vous conseillons de consacrer au pays un mois entier si vous voulez parcourir une grande partie des îles du sud et du nord. 
Si vous vous y rendez pour moins de temps il faudra sélectionner plus rigoureusement votre itinéraire, voire se limiter à l’île du nord ou du sud seulement.

Il n’y a pas besoin de visa payant pour les français pour rester moins de trois mois dans le pays.

Se déplacer :

Il est possible de se déplacer en bus en Nouvelle-Zélande : des liaisons régulières sont proposées entre les villes… Mais c’est passer à côté de superbes routes, de coins perdus et de paysages grandioses !

Le meilleur moyen est donc la voiture ou le campervan de location pour explorer le pays.
Les réseaux routiers sont bien entretenus et les routes sont très larges. On se fait également très vite à la conduite à gauche ! Le campervan permet de dormir dans les campings ou dans des endroits réservés.

Il existe beacoup de compagnies de location : Jucy, Escape, Happy Campers, Wicked, Spaceships… 
Elles proposent en général plusieurs gammes : de la berline traditionnelle au camping-car suréquipé !

Un conseil : réservez le plus en avance possible, le prix sera moins élevé et il y aura plus de disponibilités.

Nous avons réservé seulement un mois à l’avance et nous en avons fait les frais : 2800€ pour 30 jours de location.

Le van, qui s’apparente plutôt à une grosse voiture : Un Spaceship Beta 2. Il permet de dormir à deux, dispose de quelques rangements, de prises usb supplémetaires, d’un réchaud à gaz. Récent et très confortable, nous n’avons eu aucun souci avec.

La plupart des routes, les State Highway, relient les villes entre-elles.

D’autres routes, souvent dans des lieux plus reculés sont plus étroites. On les appelle les « gravel road » : route en graviers. Il peut arriver de rouler des kilomètres sur ce type de route accidentée.
Enfin, il y a les « Scenic Road », n’hésitez-pas à les prendre. Elles sont situées dans des lieux magnifiques et valent le coup d’oeil !

Respectez les consignes de stationnement : sur un parking de supermarché, s’il est indiqué que vous disposez d’une heure, ne restez pas une minute de plus : on en a fait les frais à Dunedin, 45$ d’amende !

Camper :

Il faut savoir qu’en Nouvelle-Zélande on différencie les campervan autonomes (self-contained) et non-autonomes.
Les autonomes disposent en général de toilettes et cela leur donne le droit de s’arrêter pour dormir un peu n’importe-où. Les non-autonomes par contre risquent une amende de 200$ si le van stationne pendant la nuit avec ses occupants sur un emplacement non autorisé (camping sauvage).

Le camping est donc très encadré dans ce pays et des parcs de vacances ou des terrains privés sont mis à disposition dans certaines villes. Le DOC (Department of Conservation) propose des terrains où camper pour quelques dollars par personne. Cela va de 6 à 15$ selon la qualité des campings.

Outre le camping, de nombreuses auberges de jeunesse ainsi que des hôtels et motels sont présents autour des villes.

Visiter :

La plupart des villes disposent d’un office de tourisme, appelé i-site. On y trouve une foule de dépliants des compagnies de tourisme locales. Des conseillers sont également présents pour vous aiguiller sur les choses à faire dans les environs.

Des douches publiques ou des piscines sont généralement présentent dans chaque ville pour quelques dollars. Des points d’eau potable sont souvent dispo ainsi que des toilettes (toujours très propres !) .

Chaque ville dispose d’une bibliothèque municipale.
Ouverte à tous, elles permettent de s’abriter si le temps n’est pas avec vous et de profiter d’une connexion Internet (pas souvent rapide…)

S’orienter :

Une application indispensable : Camper Mate ! Elle montre sur une carte (que vous pouvez utiliser hors-ligne) les différents points d’intérêts du pays ainsi que les commentaires des utilisateurs.
Cela va des campings aux points d’eau potable publics en passant par les choses à voir sur la route.

Autre appli indispensable (mais ça on vous en a déjà parlé dans notre article sur les préparatifs au voyage) : Maps.me. Elle vous dispense la location d’un GPS et permet de naviguer sur des cartes hors-ligne.

Trekker :

Le paradis des randonneurs ! Les chemins de rando sont souvent très bien indiqués.
Panneau explicatif à l’entrée, durée du trek estimé…
Les sentiers sont de bonne qualité et très bien entretenus. Par exemple au Tongariro des escaliers en bois ont été construit sur les pentes, vous évitant de grimper sur les rochers !

Pour récompenser ce travail d’aménagement, une « honesty box » est souvent mise à disposition à l’entrée des chemins de trek. Outre les treks normaux, le pays a classé une dizaine de tracks (chemins) de randonnée par leur paysages exceptionnels, les Great Walks. Il faut en faire plusieurs lorsqu’on visite le pays !

Quelques treks connus : l’Abel Tasman Coastal Track, le Tongariro Alpine Crossing, Le Milford Track, le Queen Charlotte Track…

 

Sentier de la Hooker Valley, Mont Cook
Sentier de la Hooker Valley, Mont Cook

 

Budget

Astuce lorsque vous faites vos courses au Supermarché, par exemple au Pak’n Save (le moins cher) : faites vos courses avant de faire le plein d’essence, car votre ticket de caisse vous permet d’avoir une réduction de quelques cents sur le litre d’essence !

Quelques exemples de dépenses à titre indicatif :

  • Une tente 4 places : 49$ en promo, environ 130$ en temps normal
  • Un matelas gonflable et gonfleur : 50$
  • Un plein d’essence : 100$
  • Une petite bouteille de gaz de camping : 20$
  • Une laundry : de 2 à 5$ + 4$ pour le séchage
  • Prix d’un camping pour une personne : de gratuit à 20$. Plus cher pour les camping de luxe.
  • Croisière sur le Milford Sound avec Go Orange : 55$ / personne
  • Cours de surf à Curio Bay : 40$ / personne
  • Un fish’n Chips : de 6 à 10$
  • Dégustation de vin et fromage à Nelson : 30$ pour deux
  • Traversée en ferry pour l’île du nord : 95$ / personne
  • Location de vélo à Nelson : 45$ la journée
  • Brunch au resto Olive (très bon !) à Wellington : 23$ / personne
  • Entrée au Parc Wai O Tapu à Rotorua : 30$ / personne
  • Entrée à Hobbiton : 78$  / personne

Nous en avons eu pour 1800€ / personne tout compris pour un mois de voyage.   Nous espérons que ce petit guide vous sera utile lors de votre prochain voyage dans ce magnifique pays !  

Quelques sites internet utiles :

 

 

  • Beaucoup de blogs de voyage en français sur le pays, cherchez sur google ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *